Un concert à la Sainte-Chapelle

Bonjour tout le monde !

Cette semaine à Paris, j’avais l’opportunité vraiment spéciale d’assister au concert de musique classique à la Sainte-Chapelle. Je ne connaissais pas beaucoup la musique du concert avant, mais j’ai décidé d’y assister parce que j’aime bien l’architecture des vieilles églises en France. La chapelle est assez petite, mais elle a une histoire intéressante. Elle était construite au 14ème siècle par Louis IX à son Palais de la Cité parce qu’il voulait montrer les liens entre la monarchie et l’église. La Sainte-Chapelle est plus connue pour ses vitraux qui sont sur tous les murs du bâtiment. Les vitraux sont assez marquants par leurs couleurs et leur présentation détaillée des scènes religieuses. Comme la Sainte-Chapelle est si petite, le concert était intime : les chaises étaient tout près des murs de vitraux et le son des instruments était très clair.

Le concert a duré à peu près une heure et était composé de morceaux d’opéra et autres par un orchestre symphonique. J’étais contente de pouvoir examiner les vitraux en peu pendant que j’écoutais la musique du concert. Le conducteur de la symphonie a expliqué la composition du concert et la signification de plusieurs pièces. Cela était utile parce que je ne connaissais pas les morceaux.

Après le concert, je me suis baladée au bord de la Seine, qui est juste à côté de la Sainte-Chapelle. Le soleil se couchait quand le concert a fini, alors la Seine était illuminée par les derniers rayons du jour et il y avait beaucoup de gens qui se promenaient.

C’était une soirée vraiment magnifique !

Par Amelia Thornton, VWPP Printemps 2024

Des parcs à Paris

Bonjour! Je m’appelle Isabel. Depuis que je suis à Paris avec VWPP, j’habite dans le 17e arrondissement. Grâce aux ballades, j’ai découvert des parcs du 17e (et des autres arrondissements) et je suis ravie de vous montrer ces bijoux cachés.

1) Parc Clichy-Batignolle : Martin Luther King
J’habite à côté du parc alors je fais des ballades là très fréquemment. Il y a des espaces verts, avec plein des chemins de marche, de course, et des pistes cyclables. L’environnement du parc est très agréable – il y a beaucoup de familles avec leurs enfants et leurs chiens mais aussi des élèves de collège et de lycée qui viennent se reposer après l’école. J’apprécie les bâtiments qui sont autour du parc – ils sont très modernes avec une architecture très verte et, à mon avis, hypercool. Si on marche sur les terrasses du parc, on voit la Basilique du Sacré-Coeur du Montmartre. Une chose que j’ai trouvé dans ce parc français que je n’ai jamais trouvé dans des parcs américains est un fontaine d’eau pour les bouteilles.


2) Le Square des Batignolles :

Après notre petite balade dans le parc Martin Luther King, allons à Batignolles ! C’est vraiment facile, on traverse la rue et voilà – Batignolles ! Ici, on trouve un autre parc qui s’appelle le Square des Batignolles. Le Baron Haussmann, qui a redessiné Paris pendant la première moitié du 19e siècle, a créé le Square des Batignolles. C’est plus petit que le parc du Matin Luther King mais c’est comme un autre monde. Le style de ce petit parc est “English Garden” mais, je trouve qu’il ressemble à un jardin de contes de fées. Il y a toujours plein de personnes là-bas mais l’atmosphère est très agréable.


3) Le Parc Monceau :

On va quitter le 17e et en quelques minutes, on va se trouver dans le 8e au Parc Monceau. Le parc Monceau est un grand parc avec un petit lac, quelques endroits anciens et beaucoup de types de fleurs. J’ai visité le parc pour la première fois au début du printemps et toutes les fleurs fleurissaient. Les endroits ressemblent à des lieux de la Rome antique et l’atmosphère de ce parc est un peu plus bourgeoise que les autres. Comme dans tout parc parisien, il y a beaucoup de coureurs, de familles, et de chiens.

4) Les Jardins du Luxembourg :

Enfin, on arrive dans le plus grand parc de ma liste – Les Jardins du Luxembourg ! Le parc est l’ancien jardin de la reine de France, Marie de Medici. Il y a des jardins dans le style français et anglais, un verger de pommes et une roseraie. Le parc est connu pour son apparition dans les séries Lupin. Même si le parc est très joli pendant le printemps, c’est un parc qui est plus touristique que les autres sur la liste. Cependant, le parc est très proche de Reid Hall alors c’est un bon endroit pour faire des promenades ou des devoirs après un cours.


Il y a beaucoup de parcs à découvrir et à apprécier à Paris ! Profitez bien 🙂

Par Isabel Crawford, VWPP Printemps 2024

Mangez comme un.e végétarien.ne à Paris : une guide

Ce n’est pas un secret que les options végétariennes ne sont pas toujours les plus facile à trouver en France. Du lapin à la grenouille, la viande est une grande partie du régime alimentaire typique pour les français. Mais heureusement, Paris a beaucoup d’options pour les végétarien.ne.s. Peut-être êtes vous un.e végétarien.ne à la recherche d’ un bon repas ou peut-être êtes vous un herbivore à la recherche de quelque chose de nouveau : avec ce guide vous pourrez éviter la viande sans problème.

Commencez très fort par le petit resto près de Châtelet,vraiment accessible avec le métro ligne 1 : Veggie Lovers. Il est à la hauteur de son nom ! Veggie Lovers est un restaurant Syrien et végétalien. Je vous recommande d’acheter plusieurs entrées et plats à partager avec vos amis. Quand j’étais là, nous avons commandé Mrs. Falafel, Grandma Chickpea, et le Brother Potatoe. Malheureusement, le pain est une commande séparée mais un bon choix aussi. La prix de la nourriture ici n’est pas le moins cher, mais divisé par trois personnes, le montant total n’était pas trop mal. 

Si vous êtes à Paris, Bordeaux, Lyon ou Lille, ma deuxième suggestion est une superbe chaîne française qui s’appelle BioBurger. Même si ce n’est pas un resto végétarien exclusivement, ils ont trois burgers végétarien : Le Champignon, Le Rustique et Le Pinky. Vous pouvez commander juste le burger ou pour quatre euros plus, vous pouvez ajouter des frites ou de la salade et une boisson. Mon préféré est le nouveau du menu, Le Pinky, qui est aussi le moins cher des trois. Cet endroit est à cinq minutes à pied de Reid Hall et il est parfait pour un goûter après les cours.    

Et voilà ! Avec ces restos vous mangerez très bien à Paris. Bon app’ !

Par Sarah McNeil, VWPP Printemps 2024

Le meilleur chocolat chaud à Paris (à mon avis)

Depuis mon enfance, j’ai toujours aimé le chocolat chaud. Je n’aime pas le café et le thé n’est pas intéressant alors ma boisson préférée est toujours le chocolat chaud. Quand je suis arrivée à Paris, j’ai pensé que tous les chocolats chauds seraient incroyables parce que c’est Paris ! Mais quand le programme nous a emmenés manger des crêpes et que j’ai goûté le chocolat chaud là-bas, j’ai réalisé que ce n’est pas le cas. J’étais très déçue ! Et je suis partie pour trouver le meilleur chocolat chaud de Paris. Alors, voici mes notes pour les chocolats chauds que j’ai goûté à Paris :

  1. Crêperie du Manoir Breton – 2.5/5
    1. très bonne présentation mais trop épais, avait un arrière goût très bizarre, comme une sorte d’épice ??

  1. Le Petit Bouillon Vavin – 4/5
    1. Belle présentation ! Beaucoup de cacao alors il a un goût de chocolat noir, c’est savoureux !

  1. Café du Thone – 1/5
    1. Terrible. Aqueux et faible goût de chocolat.
  2. Land & Monkeys – 3.5/5
    1. Odeur étrange de noisette, goût étrange de noisette. Étonnamment bon ??? C’est du lait d’avoine, c’est pour ça que ça avait un goût bizarre.
  3. L’eglantine – 4.5/5
    1. Ça sent si bon, présentation pas géniale, DÉLICIEUX, saveur agréable et riche mais pas trop épaisse… Il me manque quelque chose…
  4. Charivari – 5/5
    1. Le meilleur chocolat chaud à mon avis. Vraiment, vraiment délicieux. Il a l’odeur d’un moelleux au chocolat, il est présenté dans un pichet qui vous donne environ deux tasses entières de chocolat chaud (pour le prix d’une).

Par Rhys Sequeira, VWPP Printemps 2024

Fréquenter les cinémas parisiens

Pendant mon séjour à Paris, je vais au cinéma tous les week-ends. Les tarifs étudiants sont beaucoup moins chers qu’aux États-Unis et j’aime découvrir de nouveaux quartiers en allant dans différents cinémas. L’une de mes visites préférées a été la Cinémathèque dans le 12e arrondissement, pas très loin de chez moi. J’ai vu une exposition sur Agnès Varda, la réalisatrice préférée, et une exposition sur les frères Lumière. J’ai aussi visité un cinéma près de Reid Hall, le Pathé Parnasse. J’ai regardé Kiki la Petite Sorcière, l’un de mes films préférés de mon enfance.

C’était agréable de regarder un film que je connaissais très bien, parce que cela m’a aidé à comprendre la traduction française et à remarquer les différences entre les deux langues. En général, je pense que je préfère les cinémas français aux cinémas américains. Je trouve les cinémas parisiens beaucoup plus cozy et classiques. J’aime le fait que beaucoup de cinémas à Paris sont petits et mieux intégrés dans les quartiers qui les entourent. C’était agréable de voir des gens et des familles de tous âges passer l’après-midi ensemble. Je pars en Allemagne pour mes vacances d’avril et je suis curieuse de savoir si la culture cinématographique est similaire ou différente. La semaine dernière, j’ai appelé ma tante, qui habite en Belgique, et elle m’a dit qu’à Bruxelles, l’une des activités préférées de ses amis était d’aller au cinéma ensemble. Je pense que c’est la même chose aux États-Unis, mais je pense aussi que le cinéma français a une qualité particulière et je me sens chanceuse d’avoir l’opportunité d’aller au cinéma pendant que je suis en France.

Par Avery Patterson, VWPP Printemps 2024

Découvrir le cinéma à Paris

Quand je suis arrivée à Paris, je savais que je voulais explorer le cinéma en France. Ma spécialisation à Vassar est le cinéma, donc j’ai été très ravie d’apprendre plus d’informations sur la naissance du cinéma à Paris. Jusqu’à présent, être à Paris m’a donné plus d’opportunités et d’informations que j’ai pu imaginer. Pendant ma deuxième semaine ici, durant mon cours de cinéma, nous sommes allés à La Cinémathèque Française, où nous avons appris beaucoup sur les frères Lumières et Georges Méliès, et sur l’importance des deux dans l’explosion du cinéma en France. C’était incroyable de voir les premières personnes qui ont contribué à l’art du film. En plus, après notre visite, j’ai pu explorer le musée par moi-même. Ce mois-ci, la cinémathèque à une exposition sur Agnès Varda, qui est ma réalisatrice préférée. J’ai vu beaucoup de vidéos et de documents de Varda, et j’ai appris beaucoup sur elle.


En outre, être à Paris m’a inspiré à regarder plus de films français pendant mon temps libre. Cette semaine, j’ai vu les films Le Rayon Vert, Jane B. par Agnès V, et Belle de Jour. L’expérience de voir des films français en France a beaucoup amélioré mon français et j’ai hâte de voir tout le français que je pourrai comprendre après seulement un mois ici !
Enfin, mon tutorat a été très utile pour m’exposer à beaucoup de films français que je n’aurais pas connu autrement. Ma tutrice adore le cinéma aussi, donc nous pouvons parler de nos films préférés et elle m’a fait beaucoup de recommandations ! J’adore que ma tutrice partage des intérêts similaires aux miens ; c’est très amusant d’en discuter avec elle. J’ai hâte de vivre les prochains mois !

Par Etta Fontenot, VWPP Printemps 2024

 

Histoires cachées dans les cimetières de Paris

Depuis mon arrivée à Paris, j’ai eu le privilège de visiter de nombreux endroits qui donnent à cette ville un caractère extraordinaire. Avec mon passe Navigo en main, je me sens vraiment autorisée à explorer tout ce que je désire. Cependant, de toutes ces expériences, l’une de mes préférées a été la visite des cimetières de la ville.
Ma première visite a été le cimetière du Montparnasse, qui se trouve au 3 boulevard Edgar Quinet, 75014 Paris. Cet endroit contient les tombes de personnalités célèbres comme Simone de Beauvoir, Jean-Paul Sartre, Charles Baudelaire, Agnès Varda, Jacques Demy, Jane Birkin et Serge Gainsbourg. Bien que la visite d’un cimetière semble étrange, j’ai senti une sorte de magie en explorant ces lieux chargés d’histoire. C’était une expérience unique que je n’avais jamais connue avant.
Plus tard, j’ai également eu l’occasion de visiter le cimetière du Père-Lachaise, où sont enterrées de nombreuses autres personnalités. J’ai découvert la tombe d’une de mes actrices préférées, Anna Karina, mais aussi celles d’Édith Piaf et de Jim Morrison. Une scène m’a particulièrement marqué : en me rendant sur la tombe d’Édith Piaf, j’ai remarqué que quelqu’un pleurait à côté.


Pour moi ces visites ont été une source d’inspiration extraordinaire. Elles m’ont permis de plonger dans l’histoire et le patrimoine culturel de Paris d’une manière profonde et émouvante. Chacune de ces tombes représente une histoire unique et elles me rappellent l’importance de la mémoire et de la possibilité de laisser un héritage durable.

Par Hannah Beinstein, VWPP Printemps 2024

Le rayon vert

Le dernier rayon du soleil couchant, et l’éclair vert lorsque le soleil disparaît, vous aide à savoir ce que vous ressentez vraiment—citation de l’auteur Jules Verne et, plus tard, repris par le réalisateur Eric Rohmer. C’est le rayon vert. Après j’ai regardé Le Rayon Vert d’Eric Rohmer, c’est devenu mon film préféré.

J’étais assise à l’extérieur de Usdan par une journée ensoleillée. Le fin du semestre approchait et mes amies et moi nous souvenions les mois précédents et tout ce que nous attendions avec impatience pour notre prochain semestre à l’étranger. Je n’étais jamais allée à Paris auparavant ; je ne savais pas ce que je voulais faire là-bas. Mon bon ami, Soli, m’a suggéré d’aller au Cimetière Montparnasse. Je n’en avais jamais entendu parler. Il a parlé de tous les artistes et les écrivains qui y ont été enterrés. Quand il m’a dit que Eric Rohmer y a été enterré, j’ai su que je devais y aller.

Au cours de ma première semaine de séjour à Paris, je suis allé au cimetière. La première personne que je devais trouver était Rohmer. Je me suis donné beaucoup de temps, mais je ne l’ai pas trouvé. J’ai cherché pendant des heures, mais sans succès. Après mon cours, j’ai parlé de ma mission à mes amis. Nous sommes retournés au cimetière pour trouver la tombe. Avec des amis, je l’ai trouvé rapidement. Je me suis tenue devant sa tombe couverte de fleurs et de cadeaux, et c’était comme si je voyais le rayon vert.

 

Par Daniela Stahle, VWPP Printemps 2024

Le Musée d’Orsay selon Amelia

Bonjour tout le monde ! Je vais vous parler d’un de mes endroits préférés à Paris : le Musée d’Orsay. J’y suis récemment allée avec un de mes cours à Reid Hall et j’ai décidé d’y retourner cette semaine. C’est un endroit super parce que les billets sont gratuits avec ma carte d’étudiante de Reid Hall et parce qu’on peut y voir de l’art de plusieurs époques et artistes. De plus, il n’est pas loin de Reid Hall— quinze minutes sur la ligne 12 du métro. Pour mon cours d’histoire de l’art, on a visité des pièces du premier étage pour voir des peintures « académiques » et en discuter. C’était super intéressant pour moi parce que je n’ai jamais étudié l’histoire de l’art avant de venir à Paris. On a vu Le Tepidarium, “salle où les femmes de Pompéi venaient se reposer et se sécher en sortant du bain” par Théodore Chassériau, que je trouve très intéressant. C’est un magnifique tableau qui montre les femmes très en détail. Après mon cours, j’ai visité le deuxième étage pour voir les œuvres de Bonnard, y compris Le Chat blanc (une peinture que j’aime bien). Monet est un de mes artistes préférés, alors j’étais hyper contente de visiter aussi le cinquième étage, où se trouve plusieurs de ses peintures. Mon œuvre préférée de Monet dans ce musée est La Pie ; c’est une image d’un village sous la neige. Le musée est assez grand alors j’ai passé plusieurs heures là-bas et j’ai l’intention d’y retourner souvent.

Par Amelia Thornton, VWPP Printemps 2024

Un Guide de quelques musées à Paris


J’aime bien les musées, surtout les musées d’art, alors j’essaye de profiter d’environ 200 musées à Paris. La plupart des musées à Paris sont gratuits pour les étudiant.e.s, surtout si vous êtes un.e étudiant.e de l’histoire de l’art, mais si vous devez payer pour certains musées vous pouvez être remboursé par VWPP. Voici le récit des musées que j’ai visité jusqu’à présent pendant mon semestre à Paris.


Musée du Louvre
L’un des musées les plus iconiques à Paris, il a une collection énorme d’art historique et contemporain. La partie sur l’art et les artéfacts égyptiens est particulièrement grande, mais il y a une sélection vaste de peintures, tapisseries, sculptures et céramiques de toutes les époques. J’aime bien l’œuvre d’Anselm Kiefer qui inclut une peinture sur l’un des murs du musée et deux sculptures dans des alcôves.


Musée des arts décoratifs
Ce musée a une petite collection, mais il y a des expositions temporaires qui sont intéressantes : j’ai vu l’exposition d’Iris van Herpen qui est très immersive et qui inclut de la mode, des sculptures, de la musique et des peintures. Il y a aussi beaucoup de bijoux et d’objets décoratifs comme les choses d’architecture d’intérieur.


Centre Pompidou
Il y a plusieurs étages de galeries avec des collections intéressantes : du réalisme, de l’art abstrait et beaucoup de grandes sculptures et autres œuvres interactives dans lesquelles vous pouvez entrer.


Palais Galliera
C’est un musée de la mode mais je trouve qu’il a une très petite collection ; c’est seulement gratuit pour les étudiant.e.s de l’histoire de l’art alors si vous devez payer €10 ce ne valait pas la peine à mon avis. La collection de la mode à l’exposition de van Herpen au Musée des arts décoratifs est beaucoup mieux.

Par Sara Menz, VWPP Printemps 2024