Qui à la toque ?!

Bienvenue en France ! Les étudiants de ce semestre ont été accueillis par des effluves culinaires d’une France d’ici et d’ailleurs. Un atelier de cuisine multiculturelle afin découvrir la richesse et la diversité de la France d’aujourd’hui  a été organisé le samedi 14 janvier. Et la cuisine réunionnaise fut à l’honneur.

20170114_192039IMG_041920170114_191210

La France de Lysie, notre hôtesse, nous a permis de voyager aux confins de l’Océan indien, sur une petite île volcanique appelée La réunion. Au menu : en entrée, achards de légumes puis le traditionnel rougail-saucisse de son île et pour finir sur une note sucrée, le gâteau à la patate douce de Lysie.

Cette escale culinaire à La Réunion nous a permis de passer un agréable moment et de déguster ces merveilleux mets concoctés par les étudiants. Et à cette fameuse question “Qui a la toque?”. Eh bien, ce sont nos chers étudiants du Printemps 2017! Bravo et merci à nos chers cuisiniers en herbe !

IMG_0479

L’artiste engagé

Dans le cadre du séminaire enseigné par Madame Kraguly, les étudiants du VWPP ont pu explorer l’art engagé à travers différentes expériences artistiques et tracer les relations entre l’art et la politique. À cette fin, plusieurs visites d’exposition ont permis aux étudiantes d’observer et de formuler leur propre point de vue.

Elles ont pu découvrir de nombreux lieux culturels intra-muros tels que La Fondation Louis Vuitton, La Fondation Cartier, Le Quai Branly … et bien entendu le Centre Pompidou et sa célèbre architecture.

IMG_2801IMG_2802

Ce séminaire fut également l’occasion pour les étudiantes de partir à la découverte du street-art et de l’art contemporain dans la ville de Vitry, commune limitrophe de Paris au travers d’une balade urbaine et d’une visite conférence du MAC VAL.

20161130_10201920161130_11565520161130_115854

Crédit pour les photos : un grand merci à Néna !

La Galerie S par Sophia Koreto

Bonjour! J’ai la chance de travailler avec Katy Sroussy au Select Galerie. Le Select est un lieu historique, avec beaucoup du caractère. Il y a un grand sens de la créativité dans le café et la galerie.  Un aspect que je trouve particulièrement intéressant c’est l’art dans Le Select et la variation des techniques que l’on peut y voir. Il y a les gravures, la peinture et la photographie par exemple. Je travaille avec Katy et les artistes pour les accrochages et les vernissages des expositions.

Récemment la galerie affichait les illustrations de Ginette Hoffman dans une exposition. Cette belle exposition comporte aussi les peintures abstraites, avec une grande variation d’images. J’ai participé à l’accrochage de cette expo et j’ai appris beaucoup de choses intéressantes. Parce que les murs sur lesquels on met les peintures sont les miroirs, c’était quelquefois difficile et l’équipe doit utiliser beaucoup de créativité et d’imagination pour bien accrocher les peintures. Nous avons toujours besoin de pâte à fixe. C’était une expérience unique et super!

Sophia et Katy Sroussy au Select – dans le quartier de Montparnasse

Sophia Koreto – VWPP Automne 2016 – Vassar’18

Mes conseils aux futurs étudiants par AnnaRose Broome

Automne 2016

Pour mon conseil, je vais choisir une chose bizarre. Pour moi, cette chose est bizarre parce qu’au début je n’aimais pas cette activité. Mon conseil est de visiter plein de musées. Comme une enfant qui bouge beaucoup, j’ai vu le Louvre avec une mauvaise attitude. À ce moment-là, les peintures et les statues étaient trop superficielles. Il y avait beaucoup d’accumulations d’émotions et je ne pouvais pas voir le raison. Cependant, maintenant je veux voir le Louvre à nouveau. Pourquoi? Parce que l’art est puissant. Comment est-ce que j’ai réalisé ce fait? Par un autre musée. Le musée Guimet était le musée pour moi. J’ai réalisé que l’art est une expression de l’âme.

photo_musee-guimet

À Guimet, j’ai vu plein de d’oeuvres asiatiques. C’était la première fois que j’ai vu beaucoup d’oeuvres asiatiques dan le même lieux. Et c’était amusant. Après la première visite, j’ai décidé que j’avais besoin de le visiter au nouveau. Maintenant, je suis heureuse de l’avoir à nouveau visité. Le deuxième jour, j’ai vu une expo par hasard. Un artiste a créé une structure de bambou. La structure était grande et spéciale parce qu’il y avait un sens à ce qui était écrit sur le mur. Il port des cinq essences du monde, le vide, la terre, l’eau, le feu et le vent. Toutes les essences fonctionnent ensemble pour notre monde et nos vies. Pour moi, cette oeuvre était magnifique et elle m’a montrée comment exprimer les pensés de l’artiste. Peut-être le musée Guimet est pour vous ou peut-être pas. Mais, je suis sûre qu’il y a un musée pour chaque personne dans le monde.

En France, il y a plein de musées et expositions pour le public. Entant qu’étudiant, nous avons un avantage parce que nous avons une réduction pour nos visites. Aussi, il y a plein de musées qui sont gratuits. Peut-être vous voulez visiter le musée du Louvre. C’est bien mais n’oubliez pas les autres musées. Il y a un musée pour la musique, la photographie, la maladie et beaucoup d’autres choses. J’espère que vous pouvez visiter les musées qui vous intéressent. Bonne chance et amusez-vous.

AnnaRose Broome – VWPP Automne 2016 – Vassar’17

Randonnées dans les Alpes françaises par Adam Desantes et Caroline Gillespie

Automne 2016

Séjour à Servoz par Caroline Gillespie – VWPP Automne 2016 – Dickinson’18

Pendant les vacances de la Toussaint, moi Aryeh et Adam nous avons passés trois jours dans les Alpes à un petit village qui s’appelle Servoz. Nous avons fait de la randonnée dans les montagnes juste à côté du Mont Blanc et on a eu de très belles vues. C’était très bien de partir de la grande ville de Paris et aller ailleurs en France pour quelques jours. Le petit village était très calme et se situait dans une vallée des Alpes avec les montagnes qui l’entourait tout autour. On a eu du très beau temps tout le weekend alors on a pu profiter du soleil et du bon air frais pendant qu’on marchait. La dernière nuit j’ai rendu visite à mes amis qui habitent dans la ville d’à côté et on a dîner ensemble. Ils m’ont préparé une très bonne raclette avec du bon vin français – c’était un des meilleurs repas que j’ai mangé en France !

photos_servoz1

 

Séjour à Servoz par Adam Desantes – VWPP Automne 2016 – Wesleyan’18

Pour les vacances, Carrie, Aryeh, et moi sommes allé à Servoz pour deux nuits. Sur le train, comme le paysage est devenu plus et plus montagneux, je suis devenu plus et plus enthousiaste. C’était la première fois que j’ai vue les Alpes. Le mot magnifique n’est pas assez fort pour décrire les vues.

Le premier soir on a cuisiné un dîner ensemble : une soupe improvisée des aliments qu’on a trouvé au petit marché dans Servoz, de pommes de terres, et bien sur, de pain fromage. En fait, c’était délicieux.

Le prochain jour, on a fait une randonnée. Je ne sais pas combien de mètres on a monté, mais à la fin de la journée, j’étais presque mort, mais très heureux. Aussi, mon corps était douloureux tout le reste des vacances. Mais il a vraiment valu la peine!

Voyages en pays francophones par Aida Julien

Automne 2016

PARTIE 1 : La Suisse

Pour mon premier voyage en dehors de Paris, j’ai décidé de voyager dans la partie francophone de la Suisse (ce qui est appelé la Suisse Romande ou la Romandie). Un vendredi en Octobre j’ai pris le TGV Lyria de la Gare de Lyon pour un voyage agréable à Lausanne. Lausanne est une très belle ville à côté de la ville de Genève, au bord du lac léman, et en face de la ville française Evian-les-bains. Elle est la cinquième plus grande ville de la Suisse et elle est bien connue comme la capitale des Jeux d’Olympiques, étant le site du siège international olympique.

photo_suisse3

Dès mon arrivé à Lausanne, j’ai été accueillie par ma famille suisse qui habite dans une petite ville (ou municipalité) juste à côté de Lausanne qui s’appelle Savigny. Tandis que Lausanne est considérée comme une grande ville dans le contexte de la Suisse, Savigny est plutôt comme la campagne. En fait, la maison dans laquelle je suis resté pendant mon séjour était proche d’un certain nombre de fermes. En gros, c’était une expérience totalement différente de celle de Paris !

photo_suisse2

Le jour suivant mon arrivé, je suis partie de Savigny avec ma famille pour aller visiter une municipalité qui s’appelle Morat. J’ai découvert plus tard que Morat est la ville d’origine de ma famille suisse. Morat se trouve dans le canton de Fribourg qui est situé essentiellement à la frontière suisse des langues allemand et français. La plupart de la population à Morat parle allemand mais un grand pourcentage de la population parle également le français. On a fait une petite promenade dans le centre de la ville afin de mieux apprécier l’architecture charmante de la ville. On est passé par la porte de Berne, la mairie, la château Löwenburg et on a fini la promenade en montant sur le mur de la ville pour avoir une belle vue de toute la ville et le lac Morat.

photo_suisse1

Le Lendemain, j’ai eu l’opportunité de faire une randonnée dans les magnifiques montagnes suisses. Après une heure en voiture, on est arrivé au sommet d’une montagne (je ne me souviens pas du nom) ou on a fait une randonnée agréable dans l’air frais qu’on peut que trouver dans les montagnes suisses. Au milieu de l’excursion, on s’est arrêté à un chalet typiquement suisse pour qu’on puisse se reposer et boire un verre.

L’un des aspects les plus marquants de mes aventures en Suisse était la cuisine. Malheureusement, je n’ai pas eu l’occasion de manger le plat le plus connu de la Suisse – la fondue au fromage. Cependant, j’ai pu apprécier plusieurs autres spécialités suisses délicieuses y compris le fromage et le chocolat.

PARTIE 2 : La Belgique

Afin de mieux profiter de mon semestre à l’étranger, j’ai organisé un autre voyage (suivant mes aventures suisses) pour explorer un deuxième pays francophone – la Belgique. Continue reading

Grand Train

Samedi 17 septembre, le VWPP organise sa première excursion du semestre et part à la découverte d’un site exceptionnel au cœur de Paris.

IMG_0076_1024

Grand train est un lieu rare et éphémère. En effet, le site ne sera ouvert que jusqu’au 16 octobre. C’est un espace de partage, de convivialité et de culture autour de l’univers du ferroviaire. On est entre musée – le train à travers le temps- et lieu de vie.

De plus, nous partagerons un moment convivial autour d’un déjeuner. Vous pourrez vous délecter de propositions culinaires issues de diverses régions du monde (argentine, américaine, italienne ou coréenne). Cette journée promet un bon moment. Venez nombreux et n’oubliez pas d’apporter vos appareil photos !

IMG_0074_1024IMG_0079_1024IMG_0081_1024

Un grand week-end à Lyon

Texte et photographies : Carolyn Dundes

J’adore être à Paris – mais je sais que ce n’est qu’une ville dans un grand pays, alors j’ai choisi de passer un week-end en explorant Lyon (à peu près 470 km de Paris). Avec ma carte jeune SNCF, j’ai trouvé un tarif très agréable pour prendre le TGV aller-retour.

Lyon est une très vielle ville connue pour son histoire riche et son architecture unique. Elle se situe au confluent de deux rivières : le Rhône et la Saône. J’ai commencé ma visite avec le théâtre antique gallo-romain – qui est encore utilisé aujourd’hui pour les spectacles ! J’ai aussi visité un musée des objets trouvés dans les ruines.

Dundes_blog_29mar2016_1

Continue reading

Découverte des châteaux de la Loire

Gare d’Austerlitz, 7h du matin : des visages encore ensommeillés se rassemblent devant les voies de départ des trains qui relient Paris à la petite gare de Blois. Pour la dernière excursion du semestre, le VWPP emmène ses étudiants à la découverte des châteaux et des vignobles de la vallée de la Loire !

BloisChambord_24mar2016_5

Après une heure et demie de trajet dans un train à l’ancienne, qui possède encore couloir et compartiments – le chef de cabine est passé de porte en porte, poussant son chariot surmonté de café et de thé – nous arrivons dans la gare de Blois et sortons sur le parvis dans un froid glacial. C’est donc d’un pas pressé que nous parcourons les quelques centaines de mètres qui nous séparent du château royal, dans l’espoir de nous mettre à l’abri de son enceinte massive.

Continue reading