Dinan

Grâce au remboursement culturel de VWPP, mes amis et moi avons pu louer une voiture et un airbnb dans la petite ville pittoresque de Dinan en Bretagne. J’ai entendu de nombreux Français dire que c’est un joyau caché de la région. Le jour où nous sommes arrivés dans notre van dans les rues sinueuses et pavées de cette ville médiévale, j’ai été instantanément amoureux. L’emplacement de Dinan dans l’est de la Bretagne nous a permis des excursions faciles à la ville portuaire de St. Malo et quelques endroits en Normandie comme le Mont-St.-Michel et le cimetière américain et le mémorial du jour J à
Omaha. Aucune attraction touristique ne pourrait voler la beauté de St. Malo. C’est une belle ville située le long de la côte et l’architecture ainsi que les pâtisseries régionales de Bretagne étaient splendides. Je ne peux pas imaginer la foule estivale à St. Malo, mais elle était assez bondée à la fin octobre. Le froid salé frais dans l’air a revigoré mon esprit et j’ai rêvé de posséder un appartement dans la ville, avoir la chance d’y vivre toute l’année. Les kouign-amanns, une sorte de pâtisserie bretonne avec beaucoup de beurre et de sucre, étaient délicieux. 


Le cimetière américain m’a aussi énormément touché. Je l’avais déjà été une fois quand j’étais enfant lorsque je suis allé en France pour un voyage en famille. Revenir plus de 10 ans plus tard avec une conscience historique plus forte était vraiment autre chose. Nous voyons les représentations de la guerre dans les films et nous lisons à ce sujet dans les livres, mais il y a quelque chose que vous ne pouvez pas reproduire en marchant sur la plage d’Omaha elle-même, sachant pour quoi nos générations plus âgées sont mortes et ont survécu. C’était un lieu sacré.
Dans l’ensemble, le temps à Dinan était plein de rires et d’expériences dont je me souviendrai pour toujours. Et c’était plus spécial de pouvoir le faire avec des amis proches.

Par Alan Schiller, VWPP Automne 2023

4 jours en Bretagne et Normandie

Pendant les vacances d’automne, six amis et moi avons voyagé partout en Bretagne et Normandie. Notre voyage a duré cinq jours. Nous avons commencé samedi, le 28 octobre, par louer un grand van pour tout le monde. Après deux mois seulement en utilisant le métro, ce van était fou. Nous avons roulé environ 5 heures, après quoi nous sommes arrivés à Dinan. Dinan est une ville figée dans le temps. Les routes pavées, les maisons gauloises, plusieurs églises médiévales, c’était nickel. Notre airbnb était une maison de ville dans une des plus célèbres rue de Dinan. Le premier soir, nous avons cuisiné un grand repas et célébré le début des vacances.

Dimanche, le 29 octobre, nous avons voyagé 50 minutes depuis Dinan pour visiter le port de Saint Malo, une ville très ancienne avec une histoire fascinante. Les gaulois ont fondé une colonie à Saint Malo dans les années 400 et une ville Française existe depuis le 12ème siècle. Nous sommes tombés amoureux de Saint Malo. La ville est célébrée pour son église, qui a des vitraux uniques (beaucoup de couleurs pastels), ses passages étroits, et son caramel (miam !). Après avoir exploré la ville elle-même, nous sommes allés à la plage au nord de la ville, où nous avons vu un magnifique coucher du soleil. Ayant passé les derniers mois à Paris, une métropole tellement urbaine, la tranquillité de la plage nous a beaucoup plu. Nous sommes revenus à Dinan plein de bonheur et de caramels.

Lundi 30 octobre, nous avons commencé par visiter les plages de Normandie et la cimetière pour les américains qui sont morts pendant le débarquement du 6 juin 1944. Les plages étaient jolies, et nous avons exploré les vieux bunkers et les monuments pour chacun des bataillons. Le cimetière avait l’air tranquille et en marchant à travers les pierres tombales j’ai imaginé la violence qui a frappé ces plages il y a 79 ans. Après avoir visité les plages et le cimetière, nous sommes allés à la ville de Bayeux, où se trouve la célèbre tapisserie de Bayeux. Il s’agit en fait de broderie anglaise, et non pas de tapisserie, cette énorme œuvre d’art a été créée probablement dans les années 1070 par la commission du roi Guillaume le Conquérant, pour représenter la conquête normande de l’Angleterre de 1066. Les photographies sont interdites dans l’exposition, donc vous devez croire que nous l’avons vu.

Mardi, le 31 octobre, nous nous sommes reposés à Dinan le matin, pour acheter les bibelots, regarder les églises, et profiter au maximum de notre séjour. Dans l’après-midi, nous avons visité le Mont St. Michel, une petite île avec une abbaye à son sommet. Nous avons dû prendre le bus vers l’île, après lequel nous sommes montés au sommet pour découvrir que l’abbaye avait fermé il y a 20 minutes avant notre arrivée ! Zut de zut ! Mais le paysage était vraiment chouette et ça nous était égal. Nous sommes revenus à Dinan pour une petite célébration d’Halloween !

Par Braeden Ingram, VWPP Automne 2023

Une sortie mycologique !

En octobre, quand il faisait plus beau que maintenant, j’ai ressenti l’envie de retrouver une forêt après avoir passé quelque temps dans la ville.
Je me trouvais un après-midi sur le site web de Sorbonne Université, dans leur liste des activités et organisations extra curriculaires, et j’ai vu la page de Timarcha, une société naturaliste pour les étudiants de la Sorbonne, Paris Cité et UPEC. Leurs activités sont annoncées sur leur Instagram (@timarcha_asso) et j’y ai trouvé l’annonce pour une sortie mycologique bientôt ! J’ai envoyé un mail à l’adresse indiquée pour dire que j’étais interessée et c’était fait ! Le week-end après, je participai !
Le guide m’a expliqué qu’il fallait tout simplement venir à la Forêt de Sénart pour 11h du matin et prévoir un pique-nique. Au début, je pensais amener des amis, mais finalement j’y suis allée seule (le dimanche matin, c’est souvent un peu compliqué…). Franchement, j’avais très peur que je ne sois pas capable de communiquer avec les étudiants français et que la journée serait un désastre, mais j’ai réussi à prendre le RER D et je suis même arrivée un peu en avance ! Je me suis arrêtée dans un Cora – un immense magasin, un peu comme Walmart – juste à côté de la gare. Après, j’ai rencontré Simon, avec qui j’avais échangé des mails (signé “naturalistiquement” et “mycologiquement” – ce qui me semblait de bon augure), qui portait un gilet haute visibilité et tenait un grand panier en osier. Trois autres personnes nous ont rejoint et c’était un groupe très sympa ! Ils m’ont immédiatement incluse dans la conversation et ils avaient tous des parcours et des spécialisations différents qui les avaient amené au même endroit.


Notre guide connaissait très bien la fôret, et nous y avons trouvé des cèpes, une “main du diable” (ou l’Anthurus d’Archer) – qui poussait d’une sorte d’oeuf et qui puait – des bolets blafard, une “langue de boeuf” (ou la Fistuline hépatique, avec un “sang” rouge et un goût acide), et beaucoup d’autres champignons. La victoire de la journée a été la découverte d’un grand maitake ! Chacun d’entre nous en a pris pour manger à la maison. Pour ma part, je l’ai rôti dans une sorte de marinade de feta, de l’huile d’olive, de l’ail, de l’origan, du jus de citron, du sel et du poivre, arrosé ensuite de miel et de graines de grenade. Délicieux !!

Par Beatrix Briggs, VWPP Automne 2023

Un séjour mère-fille en Suisse

Au début d’octobre, j’ai voyagé en Suisse pour un week-end avec ma mère et c’était extrêmement agréable ! Ma mère et moi avons pris le train de Paris à Lausanne et même dans le train nous avons eu une vue éblouissante et belle de la Suisse. Quand nous sommes arrivées, nous avons rencontré une amie du lycée de ma mère, son mari et ses deux fils, qui parlent couramment le français. Le premier soir là-bas, nous sommes allés au restaurant et j’ai essayé pour la première fois la fondue aux truffes. La fondue était absolument délicieuse, et aussi j’ai essayé la fondue moitié-moitié qui était également bonne, mais j’ai sans aucun doute préféré la fondue aux truffes. Pendant le premier soir, j’ai pu pratiquer mon français avec les deux fils, qui m’ont enseigné une petite blague française récente entre les jeunes étudiants, qui est « quoiquebeh » et ils se sont beaucoup amusés en essayant de m’enseigner ceci.
Le lendemain était notre seule journée entière en Suisse, alors nous avons emballé des sandwichs jambon-fromage et puis nous sommes allés à la station de ski Villars-Gryon-Diablerets. Puisque c’était le début d’octobre, il n’y avait aucune neige et nous pouvions simplement marcher sur les sentiers. Nous sommes allés au sommet de la montagne et nous avons marché pendant un moment. C’était tellement beau parce que nous pouvions voir tant de montagnes et de verdures luxuriantes. J’ai également pu voir de nombreuses vaches, ainsi que d’autres villages de montagne très petits et pittoresques sur les côtés d’autres montagnes. C’était vraiment beau.


Pour notre dernière journée, nous sommes allés au cœur de Lausanne et nous avons marché dans de nombreux magasins différents et le long du lac Léman (ou lac de Genève), d’où nous pouvions voir la France de l’autre côté ! Aussi, j’ai vu la célèbre statue de Freddie Mercury quand j’ai visité un petit marché aux puces.

Finalement, ma mère, son amie, les autres de la famille, et moi-même avons passé du temps dans un petit restaurant et nous avons commandé quelques boissons avant qu’il soit temps pour ma mère et moi de prendre notre train pour rentrer à Paris. C’était un voyage vraiment très sympa et agréable. C’était tellement génial de pouvoir voir à quel point les montagnes et la nature sont vertes, luxuriantes, belles et absolument magnifiques en Suisse !

Par Hadley Boyle, VWPP Automne 2023

Hadley à Saint-Malo

Pour les vacances au début de novembre, six de mes amis et moi sommes allés au nord-ouest de la France, en Bretagne, pendant plusieurs jours. Nous avons loué un très chouette airbnb dans une petite ville appelée Dinan. Un jour, nous avons fait une excursion d’une journée à Saint-Malo, une ville portuaire historique en Bretagne. C’est une commune française entourée de hauts murs de pierre. À l’intérieur, les rues sont pleines de vie. Il y a de nombreux petits magasins, mais il y avait deux choses qui étaient assez remarquables. La première était la Cathédrale appelée Cathédrale Saint-Vincent, et c’est l’une de mes cathédrales préférées que j’ai jamais visitées à cause de ses magnifiques vitraux. Ces vitraux ont été faits avec des couleurs incroyablement vibrantes, ils sont simplement à couper le souffle. Les couleurs se mélangent merveilleusement et mes amis et moi sommes restés assis pendant un bon moment à regarder la beauté de ces vitraux.

This slideshow requires JavaScript.


La deuxième chose que j’ai absolument aimé faire était d’aller au bord de l’océan Atlantique. Nous avons marché sur les énormes rochers dans l’eau. Nous avons pu voir les vagues s’écraser contre les rochers, nous avons cherché des coquillages et simplement joué sur les rochers. C’était incroyablement tranquille. Nous sommes restés là pendant longtemps et nous nous sommes assis tous ensemble pendant que nous regardions le coucher du soleil et la marée monter et avaler ces énormes rochers jusqu’à que les rochers disparaissent presque totalement dans l’océan. C’était une vue si belle et un moment si doux que j’ai pu partager avec mes amis. Je vous recommande vivement de visiter la Bretagne et surtout Saint Malo !

Par Hadley Boyle, VWPP Automne 2023

Le week-end impromptu de Liv


Quand quelques amies au VWPP m’ont suggéré d’aller à Bruxelles le week-end prochain, j’étais d’abord si étonnée par l’idée de prévoir un voyage à l’étranger au dernier moment que je ne savais pas quoi dire. Mais très vite j’ai acquiescé et ce fut une petite aventure divertissante et passionnante !
La première journée, il pleuvait, alors nous sommes allées au Centre Belge de la Bande Dessinée, où il y avait des expositions à propos des schtroumpfs et toutes sortes de BDs. Plus tard dans le voyage, nous avons découvert l’architecture historique de la Grande Place– en plein soleil, les ornementations en or sur les bâtiments brillaient comme si elles créaient leur propre éclairage. Bien sûr, nous avons vu aussi le manneken pis –la journée où nous l’avons vu, il portait un costume distingué, y compris un chapeau avec une plume et une cape bordée de fourrure. En plus, c’était intéressant de voir les objets quotidiens qui étaient différents dans un autre pays. Par exemple, j’ai découvert une boisson Schweppes saveur cassis, ce que je n’ai jamais vu à Paris ou autre part.
J’ai aussi eu de la chance de goûter deux gaufres de deux villes différentes. L’une que j’ai mangée à Bruxelles était légère et douce, avec une confiture de myrtille absolument délicieuse. L’autre, que j’ai mangé pendant une excursion dans la charmante ville Flamande de Bruges, était encore plus magnifique. Elle était plus épaisse que la gaufre que j’ai mangée à Bruxelles et elle avait un arôme splendide de vanille. En la dégustant, j’ai découvert que ses bords extérieurs sont caramélisés, ce qui contraste avec le cœur moelleux de la gaufre. C’était la manière la plus délicieuse d’explorer un autre pays.

Par Liv Dusserre, VWPP Automne 2023

Un challenge inattendu

Cela fait un mois que je ne me suis pas assise dans le métro. Chaque fois que j’en ai l’inclinaison, j’examine avec attention les sièges rembourrés avant que je prenne la décision encore une fois de me tenir debout pendant mon voyage de quarante minutes sur la 6. Et pourquoi cette crainte ? Enfin, à cause des seules et uniques punaises de lit.
Depuis septembre, ces nuisibles terrorisent la ville, en faisant leur nids (n.b. les punaises de lit ne font pas de nids !) partout à Paris ; à travers les lits parisiens, pour commencer, mais pas seulement ; aussi dans les vêtements à la mode qu’on peut voir à chaque coin de rue, dans les bibliothèques (la bibliothèque Cujas du 5ème a fermé provisoirement pour désinfecter une salle de lecture !) et dans le métro, leur grand palais.

Voilà depuis septembre que les premières vidéos se sont répandues en montrant les énormes punaises de lit rampant sur les coussins du métro. En horreur, je me suis jurée de ne plus jamais m’asseoir sur les sièges sales, les sièges contaminés du métro. Je vois des gens qui s’assoient et j’ai un mouvement de recul; comment diable peut-on faire quelque chose de pareil et tenter le destin ? Ces monstres sont déjà entrés dans 11% des ménages français !
Pourtant, à partir de ces premiers jours, c’est de plus en plus évident qu’on ne peut pas faire grand chose pour se protéger, à part être prudent. Et d’ailleurs, c’est parfois nécessaire de s’asseoir dans le métro pour se préparer à une longue journée ou pour se détendre le soir. À ce moment-là, les étudiant·es de Reid Hall sont tous et toutes sain·es et sauf·ves de ces bestioles horribles. Qui aurait deviné que, parmi les obstacles d’ajustement culturel, on devrait se battre contre les punaises de lit ? C’est évident qu’on ne sait jamais à quoi attendre pendant un séjour à l’étranger.

Par Cora Hume-Fagin, VWPP Automne 2023

Un week-end en Belgique

J’ai récemment visité Bruxelles et Bruges avec mes amies pour un week-end. C’était une expérience incroyable et je suis ravie de la partager avec vous  !
Ce que j’ai le plus aimé en Belgique, ce sont les sites historiques et la nourriture. À Bruxelles, nous avons visité la Grande Place et le Centre Belge de la Bande Dessinée. La Grande Place est une magnifique place, richement ornée qui est bordée par les maisons des corporations, l’Hôtel de Ville et la Maison du Roi. C’était vraiment très beau. Le Musée de la Bande Dessinée était mon préféré, parce que c’était intéressant et amusant, avec beaucoup d’informations sur les Schtroumpfs. Il y avait une maison de champignons de Schtroumpf grandeur nature ! De plus, nous avons mangé beaucoup de gaufres, de bière belge et de moules frites.

This slideshow requires JavaScript.


Nous avons fait une excursion d’une journée à Bruges. Une chose à noter est qu’il n’y avait pas de places réservées dans le train, donc nous nous sommes assises par terre pendant une heure. Peu importe, c’était une expérience géniale. Bruges est l’une des plus belles villes que j’ai jamais visitées. Elle ressemble à une ville de conte de fées, avec tous les canaux, les vignes qui grimpent sur les maisons et les bâtiments en brique.
La seule chose que je déteste en Belgique, c’est que l’eau n’est pas gratuite dans les restaurants. C’est cinq euros pour une carafe d’eau. Indépendamment, je pense que vous devriez visiter la Belgique pour avoir une expérience incroyable !

Par Maddy Smith, VWPP Automne 2023

L’excursion à Fontainebleau

Le 7 octobre, un beau samedi, nous sommes partis pour le Château de Fontainebleau. Je ne savais pas à quoi m’attendre. La ville était très mignonne, avec beaucoup de restaurants, des magasins et même un joli carrousel pour les enfants. En entrant dans le parc du château, j’ai été frappée par la beauté et la tranquillité de cet endroit. Les pelouses étaient vertes et immaculées et la majesté des grands bâtiments créait une atmosphère d’émerveillement. Quand nous sommes entrés au château, cependant, j’ai été transportée sur une autre planète. Les détails de chaque salle ajoutaient au mystère des événements qui s’étaient produits là où nous nous trouvions. Sur tous les murs, la vivacité des couleurs donnait vie aux personnages des tableaux. La salle de bal était mon endroit favori, avec un plafond orné et de somptueuses sculptures sur chacun des grands piliers entourant la pièce.

La salle de bal du château de Fontainebleau

La lumière brillait à travers les grandes fenêtres et elle illuminait les lustres dorés et les peintures complexes de toute la salle. Ma partie préférée était le balcon doré au fond de la salle de bal, réservé pour les musiciens qui jouaient pendant une fête. Après avoir exploré toutes les grandes chambres, les bibliothèques et même une chapelle du château, nous avons eu un merveilleux déjeuner dans un restaurant pas loin du château. J’ai mangé un saucisson en brioche avec de la crème pistache, et pour dessert, une pomme au four avec de la glace vanille. À la fin de ce voyage, nous nous sommes aventurés pour une randonnée dans la forêt. La vue du haut du Mont Aigu était époustouflante.

Vue de la Forêt de Fontainebleau

Nous avons vu d’énormes rochers couverts de mousse, des falaises sous des arbres superbes et un soleil paisible qui brillait à travers les fougères. Cette excursion était vraiment une journée de rêve.

Par Tess Feldman, VWPP Automne 2023

Bruxelles d’après Sarah

Fin septembre, j’ai pu passer un week-end à Bruxelles. C’était absolument fantastique de pouvoir découvrir cette ville et tout ce qu’elle a à offrir. Premièrement, l’architecture était absolument magnifique. La Grande Place, au centre de la ville, est construite dans le style architectural gothique, qui vous fait apprécier l’histoire à Bruxelles. Il y avait aussi un musée sur la place que j’ai visité où j’ai appris des choses sur le développement urbain de la ville. Près de là, vous trouverez la statue du Manneken Pis. J’ai été choquée par la culture touristique entourant cette statue, mais c’est vraiment un spectacle de voir tout le monde qui vient la voir. De plus, j’ai apprécié la gastronomie belge. J’ai goûté aux moules-frites traditionnelles ainsi qu’aux gaufres et aux chocolats. Je recommande d’obtenir ces petites friandises ; j’ai même appris la différence entre une gaufre belge et une gaufre de Bruxelles !

J’ai également eu la chance de faire une excursion d’une journée à Bruges. C’était intéressant de voir les différences entre les parties francophone et flamande de la Belgique. D’abord, la ville est complètement accessible à pied en une journée en raison de sa petite taille. Les rues étroites s’ouvraient sur quelques grands espaces où se trouvaient les monuments de la ville. Par exemple, j’ai visité la basilique du Saint Sang où une fiole de sang du Christ peut être vue. Il y avait un grand marché aux puces que j’ai traversé. Il était vraiment agréable de voir le mélange des habitants et des touristes et c’était vraiment impressionnant.

Par Sarah Tung, VWPP Automne 2023