Un grand week-end à Lyon

Texte et photographies : Carolyn Dundes

J’adore être à Paris – mais je sais que ce n’est qu’une ville dans un grand pays, alors j’ai choisi de passer un week-end en explorant Lyon (à peu près 470 km de Paris). Avec ma carte jeune SNCF, j’ai trouvé un tarif très agréable pour prendre le TGV aller-retour.

Lyon est une très vielle ville connue pour son histoire riche et son architecture unique. Elle se situe au confluent de deux rivières : le Rhône et la Saône. J’ai commencé ma visite avec le théâtre antique gallo-romain – qui est encore utilisé aujourd’hui pour les spectacles ! J’ai aussi visité un musée des objets trouvés dans les ruines.

Dundes_blog_29mar2016_1

Plus tard, j’ai marché beaucoup dans les petites rues du Vieux Lyon, le quartier de la Renaissance. Les magasins sont plutôt touristiques maintenant, mais l’architecture n’a pas beaucoup changé en général. Il y a beaucoup de cours où on peut entrer librement.

Dundes_blog_29mar2016_2

Dundes_blog_29mar2016_3

Un autre quartier, la Croix-Rousse, a beaucoup de ruelles à explorer ! En suivant une promenade à pied que j’ai trouvée sur internet, j’ai découvert beaucoup de coins insolites et cachés.

Dundes_blog_29mar2016_5

J’ai profité de la gastronomie de Lyon aussi ! J’ai gouté un pain spécial, la brioche pralinée, mais aussi des restaurants formidables. Pour mon premier dîner, j’ai fait une réservation dans un bistro gastronomique. Le jour prochain, j’ai mangé dans un bouchon (un bistro lyonnais) où j’ai essayé la quenelle de brochet, un plat de poisson très lyonnais. Ce restaurant est très particulier parce qu’il n’y a pas de menu fixe – le propriétaire va de table à table en racontant le menu du jour !

Dundes_blog_29mar2016_8

Entre manger et marcher, j’ai visité quelques musées aussi, notamment le musée des Beaux-Arts de Lyon et le Centre d’Histoire de la Résistance et la Déportation. Les musées qui parlent de la Shoah sont toujours difficiles à visiter, mais j’ai trouvé que ce musée est vraiment bien fait. Si vous y allez, il faut regarder les vidéos du procès de Klaus Barbie, un officier SS nommé « le boucher de Lyon ». Les procédures judiciaires se sont déroulés à Lyon en 1987 pour ses crimes contre l’humanité.

A la fin du week-end, j’étais très heureuse d’avoir appris beaucoup de cette ville magnifique !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *