Découverte des châteaux de la Loire

Gare d’Austerlitz, 7h du matin : des visages encore ensommeillés se rassemblent devant les voies de départ des trains qui relient Paris à la petite gare de Blois. Pour la dernière excursion du semestre, le VWPP emmène ses étudiants à la découverte des châteaux et des vignobles de la vallée de la Loire !

BloisChambord_24mar2016_5

Après une heure et demie de trajet dans un train à l’ancienne, qui possède encore couloir et compartiments – le chef de cabine est passé de porte en porte, poussant son chariot surmonté de café et de thé – nous arrivons dans la gare de Blois et sortons sur le parvis dans un froid glacial. C’est donc d’un pas pressé que nous parcourons les quelques centaines de mètres qui nous séparent du château royal, dans l’espoir de nous mettre à l’abri de son enceinte massive.

Pénétrer dans la cour du château de Blois donne à chacun l’occasion de faire le point sur ses connaissances en architecture. En effet, il ne subsiste aujourd’hui qu’une seule salle du château médiéval originel : les souverains de France successifs ont laissé leur empreinte en transformant les bâtiments existants, et c’est ainsi quatre styles différents qui se côtoient dans la cour du château. Bâtie au XVème siècle, en brique et en pierre, l’aile Louis XII est marquée par le style gothique flamboyant tandis que l’aile François Ier, toute en pierre, est typique du style renaissance.  Au fond de la cour, l’aile construite par Gaston d’Orléans annonce l’architecture classique de Versailles.

L’intérieur du château regorge d’anecdotes sur les rois et reines qui s’y sont succédé. On dit notamment que c’est à Blois, dans la chambre du roi Henri III, que fut assassiné le duc de Guise, connu pour son terrible rôle durant les massacres de la Saint Barthélémy.

Afficher l'image d'originele Duc de Guise

Nous quittons la ville de Blois pour nous enfoncer dans la campagne environnante, direction le hameau des Huards, où se trouve le domaine viticole des Huards, notre prochaine étape. Les vignerons y pratiquent la biodynamie, une méthode d’agriculture biologique qui met en valeur les éléments naturels pour favoriser l’épanouissement de la vigne, notamment par l’utilisation de traitements préventifs. Nous goûtons 6 vins aux goûts très contrastés (3 blancs, un rosé, deux rouges). Au fil de la dégustation, nous revenons sur les différentes étapes de la fabrication du vin et les notions de cépage, d’appellation et de terroir. Puis, le soleil perçant à travers les nuages, nous prenons le temps de faire quelques pas dans les vignobles.

Nous terminons la journée par la visite du château de Chambord en son immense enceinte. C’est François Ier qui lança sa construction sur un terrain marécageux hostile. Le donjon central est une véritable prouesse architecturale, notamment son escalier central à double révolution, que l’on peut gravir à plusieurs sans jamais se croiser !

Afficher l'image d'origine

Château de Chambord

Voici quelques photos de notre belle journée loin de Paris :

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *