Excursion à Chartres

Merci à Carolyn Dundes pour ses belles photos !

Une petite heure de train suffit pour rallier Chartres, commune de taille moyenne située à 90 kilomètres de Paris, et, avant même notre entrée en gare, nous apercevons la flèche de sa majestueuse cathédrale qui s’élance haut dans le ciel. C’est ce très bel édifice gothique qui attire à Chartres les visiteurs du monde entier, qui viennent lire sur ses vitraux les scènes de l’Ancien et du Nouveau Testament.

Chartres_14mar2016_1

La Halle du marché de Chartres

Une fois entrés dans la ville haute, qui a conservé un caractère médiéval très homogène, nous nous dirigeons vers la place Billard, où se tient, sous une halle de style Baltard, un marché de produits frais et locaux. Difficile de résister à ces appétissants fromages et à ces fruits dodus…

La vue de ces étals bien fournis nous a ouvert l’appétit, et c’est au restaurant Esprit Gourmand que nous faisons escale pour le déjeuner. Nombre d’entre nous optent pour la souris d’agneau, spécialité de la maison, un morceau très tendre cuit au four pendant près de 8 heures.

Lorsque nous ressortons dans les rues pavées de Chartres, le ciel s’est assombri et la pluie tombe à verse. Les quelques centaines de mètres qui nous séparent de la cathédrale sont avalés au pas de course, et une fois à l’abri des voûtes, nous retrouvons notre guide, Malcolm Miller, fin connaisseur de la cathédrale et de ses vitraux, qu’il fait visiter depuis 1958 ! Pendant près d’une heure et demie, en suivant les indications de Malcolm Miller, nous déchiffrons quelques uns des 172 vitraux de la cathédrale, découvrons que la cathédrale fut utilisée comme temple laïc à l’époque de la révolution française… mais l’édifice est si vaste qu’il faudra plus d’une visite pour percer ses secrets.

Les bourrasques de vent et de pluie nous raccompagnent jusqu’à la gare. Autour d’un goûter pain/fromage improvisé dans le wagon du retour, on se promet de revenir découvrir les jardins et les ruelles médiévales au printemps, lorsque le soleil sera de la partie !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *